Bon nombre de développeurs salariés se pose la question aujourd’hui de devenir indépendant. Mais voilà, installés confortablement dans leur statut de salarié, le risque est parfois trop grand pour certains de franchir ce cap. En effet, comme dit le dicton : « on sait ce qu’on perd, on ne sait pas ce qu’on gagne ».

Le développeur salarié apprécie en effet la régularité de ses revenus, la sécurité de son statut ne lui donne pas lieu de s’inquiéter lorsqu’il n’a plus de travail, sa retraite est assurée, son prêt est accepté et son esprit est tranquillisé par la routine rassurante d’un environnement qu’il connait et qu’il maîtrise.

Cependant, il se sent limité dans son travail, sa liberté, ses revenus fixes. L’appel de l’indépendance se fait sentir : être son propre patron, avoir la liberté dans l’organisation de son travail, choisir ses clients, se voire rémunérer à sa juste valeur.  C’est tentant…mais risqué !  Pourquoi risqué ?  Parce que le développeur freelance a des revenus irréguliers, qu’il a un risque potentiel de retard ou de non-paiement par ses clients, que son statut est précaire ( adieu location et prêt banquaire), qu’il va perdre du temps en galère administrative… Risqué ?

Pas avec Gentleman-coder !

 Gentleman-coder va permettre à ce développeur en mal d’indépendance de concrétiser ses aspirations de changement.

A chaque problème, sa solution :

  • être son propre patron : oui, c’est lui qui décide
  • Liberté d’organisation : oui, il gère son temps de travail, ses vacances…
  • Choix de clientèle : oui, il choisit sa mission au tarif qu’il décide
  • statut précaire : plus maintenant, son statut est celui d’un salarié avec les avantages qui vont avec
  • galère administrative : et non, gentleman-coder s’occupe de tout (contrat, facturation, assurances…)
  • revenu irrégulier : non, en mission son salaire est régulier. Entre deux missions,  il bénéficie d’un compte de réserve dont la finalité est  le maintien d’un salaire même en « période creuse ». Même en cas de problème avec le client, Gentleman-coder assure les salaires.

Comme le dit si bien ce philosophe suisse du 19ème siècle, “On ne peut rien entreprendre sans une pointe de témérité et un brin de folie.” A l’instar de la pensée d’Henri-Frédéric Amiel, choisissez vous aussi de faire confiance à ce petit brin de folie qui est en vous et qui vous amènera certainement, avec notre aide, sur le chemin de votre propre réussite.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *